Culte du dimanche 24 avril 2022

Culte préparé par Patrice Guerembenga et mis en ligne par Simon.

Cliquer sur le clocher pour sonner la cloche…

 

Ouverture

La grâce et la paix Vous sont données de la part de Dieu qui est, qui était et qui vient et de Jésus Christ, Le témoin fidèle, Le ressuscité. Le seigneur est présent parmi nous, Le Seigneur nous rassemble, Le Seigneur nous unit. Que son amour nous habite, que sa présence nous éclaire et que sa parole nous fortifie.

Cantique 21/08 : C’est toi, Seigneur, qui nous unis
écouter et/ou chanter : partition

Louange

O Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom Par toute la terre. Jusqu’aux cieux ta splendeur est chantée par la bouche des enfants, des tout petits. A voir le ciel, Ouvrage de tes doigts, La Lune et les étoiles que tu fixes, qu’est-ce que l’homme Pour que tu penses à lui, Le fils de l’homme, que tu en prennes souci ? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu, Le couronnant de gloire et d’honneur ; Tu l’établis sur les œuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds. « Les troupeaux de bœufs et de brebis, Et même les bêtes sauvages, les oiseaux du ciel, et les poissons de la mer, Tout ce qui va. Son chemin dans les eaux »
O seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom par toute la terre !

Cantique 41/07, Strophes 1 à 4 : Jésus, ton nom est le plus beau
écouter et/ou chanter : partition

Reconnaissance du péché

Assurés de l’amour de Dieu en Jésus-Christ, reconnaissons notre péché.
Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour ;
Selon ta grande miséricorde, efface mon péché, lave moi tout entier de ma faute.
Oui, je connais mon péché, ma faute est toujours devant moi. Contre toi, et toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. Mais tu veux au fond de moi la vérité ; dans le secret tu m’apprends la sagesse.
Purifie-moi et je serai pur, détourne ta face de mes fautes, enlève tous mes péchés.
Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis mon esprit. Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit Saint.
Rends-moi la joie d’être sauvé. Seigneur, Ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange.

Cantique 46/10 : Ouvre mes yeux, Seigneur
écouter et/ou chanter : partition

Déclaration et accueil du pardon

« Écoutons le message du pardon »
Le seigneur Dieu est tendresse et pitié, Passion et d’une immense bonté. Il ne fait pas constamment de reproche, Il ne garde pas éternellement rancune. Il ne nous a pas punis Comme nous l’aurions mérité, Il ne nous a pas fait payer le prix de nos fautes.
Sa bonté pour ses fidèles monte aussi haut que le ciel au-dessus de la terre. La bonté du seigneur durera toujours. Et voici une parole certaine que nous pouvons accueillir :
Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. Que Dieu nous mette au cœur l’assurance de son pardon et qu’il nous donne de marcher vers son Royaume.

Cantique 47/21 : J’ai besoin de ta confiance
écouter et/ou chanter : partition

Pardonnés et libérés, écoutons ce que Dieu veut pour nous, Et nous donne la force de faire :
C’est vous qui êtes le sel de la terre.
Mais si le sel perd son goût, Comment pourrait-on le rendre à nouveau salé ? Il ne sert plus à rien ; On ne peut que le jeter dehors, et les gens marchent dessus.
C’est vous qui êtes la lumière du monde.
Une ville construite sur une colline, ne peut pas être cachée. On n’allume pas une lampe Pour la mettre sous un seau. Au contraire, On la place sur son support d’où elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. C’est ainsi que votre lumière doit briller devant les hommes afin qu’ils voient le bien que vous faites et qu’ils louent votre père qui est dans les cieux.

Cantique 41/35 : Nous t’adorons, nous t’aimons
écouter et/ou chanter : partition

Nous prions Dieu avant de lire les Écritures, Afin qu’elles deviennent pour nous, parole de vie.
Père,
Toi qui a parlé Face-à-face avec Moïse, Toi qui fit crier et pleurer les prophètes, Toi qui a fait jaillir les psaumes de ton peuple, et murmuré la sagesse des proverbes, Dieu vivant, Qui a mis le magnificat dans la bouche de Marie et la confession du Christ dans celle de Pierre, Toi qui as prononcé ta parole comme une parole humaine dans la vie de ton fils, Par ton Saint Esprit, rends ces paroles vivantes en cette heure ; Qu’elles deviennent pour nous, ta parole.
Les textes du jour :

– Actes des apôtres, chapitre 5, versets 12 à 16 :

12De nombreux signes extraordinaires et prodiges étaient accomplis par les apôtres parmi le peuple. Les croyants se tenaient tous ensemble dans la galerie à colonnes de Salomon. 13Personne d’autre n’osait les approcher de près, et pourtant le peuple les estimait beaucoup. 14Une foule de plus en plus nombreuse d’hommes et de femmes croyaient au Seigneur. 15Et l’on se mit à amener les malades dans les rues : on les déposait sur des civières ou des brancards afin qu’au moment où Pierre passerait, son ombre au moins recouvre l’un ou l’autre d’entre eux. 16Une multitude de gens accouraient aussi des localités voisines de Jérusalem ; ils amenaient des malades et des personnes tourmentées par des esprits impurs, et tous étaient guéris.

– Psaume 117, versets 2-4 et 22-27 :

2Tribus d’Israël, à vous de répéter : son amour dure toujours. 3Descendants d’Aaron, à vous de répéter : son amour dure toujours. 4Vous qui reconnaissez qu’il est Dieu, à vous de répéter : son amour dure toujours.

22La pierre dont les bâtisseurs ne voulaient pas est maintenant la pierre d’angle. 23Cela vient du Seigneur ; c’est une chose admirable à nos yeux ! 24Ce jour de fête est l’œuvre du Seigneur ; crions notre joie, soyons dans l’allégresse ! 25« Nous t’en prions, Seigneur, viens à notre secours ! Seigneur, donne-nous la victoire, nous t’en prions ! » 26Que Dieu bénisse celui qui vient au nom du Seigneur ! Depuis la maison du Seigneur, nous vous bénissons. 27Le Seigneur est le seul Dieu. Il nous a éclairés de sa lumière ! Formez le cortège, rameaux en main, jusqu’aux angles de l’autel.

– Jean, chapitre 20, versets 19 à 31 :

19Le soir de ce même dimanche, les disciples étaient réunis dans une maison. Ils en avaient fermé les portes à clé, car ils craignaient les autorités juives. Jésus vint et, debout au milieu d’eux, il leur dit : « La paix soit avec vous ! » 20Après ces mots, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. 21Jésus répéta : « La paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. » 22Après cette parole, il souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit saint ! 23Ceux à qui vous pardonnerez les péchés seront pardonnés ; ceux à qui vous refuserez le pardon ne l’obtiendront pas. » 24Or, Thomas, l’un des douze disciples, surnommé « le jumeau », n’était pas avec eux quand Jésus vint. 25Les autres disciples lui racontèrent : « Nous avons vu le Seigneur. » Mais Thomas répliqua : « Si je ne vois pas la marque des clous dans ses mains, et si je ne mets pas mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, non, je ne croirai pas. » 26Une semaine plus tard, les disciples de Jésus étaient de nouveau réunis dans la maison, et Thomas était avec eux. Alors que les portes étaient fermées à clé, Jésus vient, et debout au milieu d’eux, il dit : « La paix soit avec vous ! » 27Puis il s’adresse à Thomas : « Mets ton doigt ici et regarde mes mains ; avance ta main et mets-la dans mon côté. Ne refuse plus de croire, deviens un homme de foi ! » 28Thomas lui répondit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » 29Jésus reprit : « C’est parce que tu m’as vu que tu as cru ? Heureuses sont les personnes qui n’ont pas vu et qui croient ! » 30Jésus a accompli encore, devant ses disciples, beaucoup d’autres signes extraordinaires qui ne sont pas racontés dans ce livre. 31Mais ce qui s’y trouve a été écrit pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu. Et en croyant, vous aurez la vie par lui.

Cantique 45/14 : Jésus est au milieu de nous
écouter et/ou chanter : partition

Prédication

LE SEIGNEUR DONNE LA PAIX

Le culte de ce matin s’inscrit dans la continuité de celui du dimanche dernier où Magalie nous expliquait que Pierre et Jean, en courant vers le tombeau, après être informés par Marie Madeleine soulignaient « qu’on a enlevé le seigneur de son tombeau et ils ne savaient pas où on l’avait déposé ».
Le récit de ce matin se contente de nous décrire l’attitude de Pierre, ce qu’il voit en entrant dans le tombeau. Un tombeau vide et pourtant bien rangé. Mais entre-temps, Jésus a confié à Marie une grande mission, celle d’annoncer aux disciples sa résurrection.
En effet, les disciples n’étaient pas tranquilles à cause des autorités Juives. Ils craignaient que ces derniers, après avoir fait mourir le maître ne s’en prennent à eux. Ils ont pris leurs précautions : rester ensemble, car il est connu que l’union fait la force. Alors, ils ferment les portes du lieu où ils se trouvaient. C’est d’ailleurs de cette manière que nous agissons le plus souvent. Quand nous avons peur, nous nous coupons de la société, nous nous coupons des autres et cette peur nous pousse à nous replier sur nous-même. D’ailleurs, plus on se sépare de celui que l’on craint, moins on le connait et plus on l’imagine effrayant. C’est dans ce sens que la peur entretient le racisme et vice versa. La peur est souvent mentale avant d’être physique.
L’histoire de la peur et de la fuite n’est pas née avec les disciples. Souvenons-nous de Adam qui déjà, voulait fuir loin de Dieu et s’était caché dans le jardin après avoir péché. Il avait, je pense, peur de ce Dieu qu’il imaginait en colère et vindicatif parce qu’il ne le connaissait pas. La peur repose donc sur l’ignorance de l’autre.
Vous allez me dire que le repli sur soi ou le fait de se cacher sauve la vie et vous avez raison. Cependant, nous devons savoir que cette attitude ne nous libère pas de l’angoisse intérieure. Or, la vraie paix est intérieure. Pour connaître cette paix, chers amis, il faut aller à la rencontre de l’autre et faire chemin avec lui, c’est ce que fait Christ lorsqu’il nous apporte la paix.
Le récit nous dit également que Jésus s’est présenté au milieu de ses disciples en disant : la paix soit avec vous.
Cette phrase n’est pas synonyme de bonjour que nous prononçons souvent machinalement sans y penser car cela fait partie de nos habitudes voire de notre civilisation.
Cette paix trouve tout son sens si les disciples y croient. Alors, elle ne va pas cacher la peur mais l’éliminer. Pour que cette paix pénètre en nous, nous devons croire que cette parole est vraie. Mais cette paix ne peut être vraie que si c’est Christ qui nous la donne. C’est pourquoi Christ a pris le temps de se montrer aux disciples. Il leur montre ses mains et son côté.
L’apparition du seigneur au milieu de ses disciples dans la chambre haute, alors que les portes étaient fermées, n’est pas proprement un miracle, mais un signe de sa puissance. Il apparait avec la même simplicité qu’avant la résurrection. Il est là comme le maître qu’ils connaissaient.
En montrant ses mains et son côté, le seigneur apportait les preuves qu’il était bien le crucifié.
Pour des raisons que la bible ne nous donne pas, Thomas ne se trouvait pas avec les disciples. Il n’a pas reçu la grande bénédiction. On peut dire aujourd’hui, qu’il est passé à côté de la plus grande joie de sa vie. La réaction de Thomas à l’information des disciples laisse penser à un raisonnement par ignorance des écritures que par manque de foi dans les paroles du seigneur. Thomas refuse de croire à ce que disent les autres sans en apporter la preuve. Thomas, comme nous, est prisonnier de son système de pensée.
Le récit nous dit que huit jours après, Jésus revient vers ses disciples, toujours enfermés à double tour. Est-ce à cause de Thomas, pour ne pas le laisser en reste que les disciples ne sont pas partis en mission ? les disciples avec l’apparition de Jésus sont passés de la peur à la joie, sauf Thomas qui a manqué cette expérience, car Jésus ne s’est pas révélé à lui et donc, il ne pouvait pas partager la joie des autres disciples. Thomas devait se sentir singulièrement différent, voire exclu du groupe. Il doit certainement regretter de ne pas avoir été là.
Le chiffre huit est celui de la plénitude et de la résurrection. Lors de cette nouvelle apparition,
Il était bien présent. Pour la troisième fois, il leur donne la paix. Thomas en écoutant le mot Shalom n’a plus besoin de preuves, il va, sur la base de cette parole, confesser Jésus-Christ comme son seigneur et son Dieu. Il est désormais sur le même pied d’égalité que les autres.
Nous ne sommes pas dans la même situation que Thomas. Nous n’avons pas vu le ressuscité et pourtant, nous avons cru. Personne parmi nous n’a vu le ressuscité, nous ne faisons pas partie de ceux qui ne sont pas à la recherche des preuves pour croire et pourtant, nous sommes sur le même pied d’égalité que les premiers disciples. Christ peut nous rejoindre dans tous nos enfermements comme il a pu rejoindre les disciples dans leur maison verrouillée à double tour.
Les apparitions de Jésus à ses disciples n’ont pas leur fin en elles-mêmes, mais visent à les envoyer pour annoncer l’évangile.
Aujourd’hui, le seigneur nous envoie pour annoncer son message libérateur. Dieu nous libère de la peur en se révélant en Jésus-Christ qui nous révèle l’amour et la puissance du père. Les deux vertus étant manifestées par la mort et la résurrection de Jésus.
Qu’avons-nous à craindre ? le Dieu d’amour nous prend en charge et nous donne sa paix.
Que la paix de Dieu répandue sur les disciples soit sur vous tous.
Amen

Confession de foi

Éclairée et rassemblés par la parole de Dieu, Nous affirmons notre foi.
Avec Jean Baptiste : Voici l’agneau de Dieu qui, ôte le péché du monde.
Avec André. Nous avons trouvé le Messie.
Avec Nathanaël. Maître, tu es le fils de Dieu, le roi d’Israël.
Avec les Samaritains : Nous savons qu’il est véritablement le Sauveur du monde.
Avec Pierre. Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant.
Avec Marthe. Tu es le Christ, le fils de Dieu, celui qui vient dans le monde.
Avec Thomas. Mon seigneur et mon Dieu.
Amen.

Cantique 23/11 : Je crois en toi, mon Sauveur ressuscité
écouter et/ou chanter : partition

Offrande

Voici le moment de l’offrande. Rappelons-nous de la parole de Paul : Que celui qui donne le fasse avec générosité.
Prions.
Père, Accepte notre offrande joyeuse ; C’est à toi qu’appartiennent l’or et l’argent. C’est de toi que viennent tous les biens. Amen.
Les Nouvelles
Prière, d’intercession.
Nous nous unissons dans la prière.
Seigneur, nous te prions pour le monde et ses violences. Nous te remettons ceux et celles qui vivent la souffrance physique et psychique chaque jour. Nous te remettons ce et celle qui ne trouve pas la paix et ceux et celles qui cherchent sans cesse la vérité sans ne jamais là trouver. Nous te prions pour que tu viennes en aide à tous ceux Et celles qui attendent Un signe de toi. Que ta parole se fasse chemin, vérité et vie.
Et nous disons tous ensemble, la prière que tu nous as enseignée :
Notre père, …

Envoi et Bénédiction

Allez et louez Dieu le père de notre seigneur ; dans sa grande bonté, il nous a accordé une vie nouvelle en ramenant Jésus-Christ de la mort à la vie vous avez ainsi une espérance vivante
Le Seigneur vous bénisse et vous garde, le Seigneur fait resplendir sur vous sa lumière et vous accorde sa grâce, le Seigneur tourne sa face vers vous et vous donne la paix Comme il l’a donné à ses disciples Amen.

Cantique 48/05 : Quel ami fidèle et tendre
écouter et/ou chanter : partition